Travail isolé en Suisse

Le travail isolé en Suisse

En Suisse comme en France, la notion de travail isolé est prise très au sérieux. Cela implique pour l’employeur notamment des moyens à mettre en place pour protéger efficacement le travailleur isolé.

Être travailleur isolé en Suisse

Ce que l’on entend par travailleur isolé en Suisse correspond à un individu travaillant seul et n’ayant aucun contact direct avec d’autres personnes.

Ces dernières ne peuvent, par conséquent, pas lui apporter de l’aide pour assurer sa tâche ou en cas de danger ou d’incident.

Concrètement, un travailleur isolé est considéré comme tel s’il demeure hors de vue et hors de portée de voix des autres employés dans une même zone géographique.

En Suisse, la notion d’isolement comprend aussi bien :

  • L’implantation du poste ;
  • L’environnement de travail ;
  • L’organisation du travail.

L’isolement est alors élargi à notion d’isolement ponctuel comme lorsqu’un collègue s’absente momentanément alors qu’il demeure habituellement aux côtés du salarié.

switzerland-landscape

CFST et santé des travailleurs isolés en Suisse

La CFST — Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail — s’occupe principalement de la prévention des accidents et des maladies professionnelles.

Ainsi, elle coordonne des mesures de prévention ainsi que des tâches pour des organes d’exécution et l’application des prescriptions.

La CFST s’assure de la mobilisation, du contrôle et du financement des organes suivants :

  • Le SECO (Secrétariat d’État à l’Économie) ;
  • La Suva, une entreprise indépendante de droit public fournissant une couverture d’assurance au travail.

Dans le cadre du travail isolé en Suisse, la CFST met en place des programmes de prévention au niveau de la sécurité du travail.

Elle cherche également à promouvoir une culture de sécurité, à sensibiliser les travailleurs et les chefs d’entreprise aux dangers inhérents au travail ainsi qu’à prendre leurs responsabilités vis-à-vis de cela.

Travailler de manière isolée ne pose pas de problème majeur, mais il faut savoir que ce genre de situation comporte toujours des risques.

Ainsi, la directive 6508 de la CFST (appelée aussi MSST) propose une liste de dangers particuliers auxquels sont potentiellement exposés les travailleurs isolés.

Avec l’aide de la CFST, la protection du travailleur isolé (PTI) permet de mettre en place des systèmes électriques et électroniques pour avertir en cas de situation anormale, en cas d’accident, de chute, de malaise ou encore d’agression.

Grâce à une alarme manuelle, ou avec un système de détection de perte de verticalité ou de mouvement, il est possible d’émettre automatiquement un message vers une équipe de secours ou un centre de télésurveillance.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fermer le menu