Des risques à prévenir

On retrouve des espaces confinés comme des intérieurs de bâtiments dans de nombreux secteurs d’activité. Ainsi, des milliers de salariés sont concernés par cette problématique des risques professionnels. 

Concrètement, dans ces espaces, les risques d’appauvrissement en oxygène ou encore le fait de travailler dans une atmosphère toxique, voire explosive, sont réels.

D’autres risques s’ajoutent à ces derniers comme un risque de noyade ou un risque de chute qui peut entrainer des accidents plus ou moins graves ou même mortels.

Entre les difficultés de géolocalisation, les problèmes de réseau téléphonique ou Internet, aider un travailleur isolé en situation difficile relève d’un véritable challenge.

Il est quasiment impossible que la fonction GPS fonctionne sous terre ou dans l’enceinte d’un bâtiment, l’isolement du travailleur est alors total et il est difficile à localiser pour les secours.

Il convient donc de prendre les précautions adéquates.

Une information et une formation nécessaires

Le travailleur isolé en espace confiné doit être formé et informé sur les dangers liés à son métier.

Une intervention dans un espace confié se prépare. Il faut alors évaluer les risques potentiels, définir des mesures de précaution et de protection pour réduire au maximum des risques d’accident.

Si le travailleur isolé ressent une difficulté, il ne peut pas être évacuer rapidement les lieux, car ces espaces sont souvent difficiles d’accès.

Avec un dispositif DATI, le travailleur isolé bénéficie alors d’un moyen de communication avec l’extérieur.

De plus, si besoin est, des balises de localisation intérieure afin de recevoir la zone où est localisé l’employé en détresse dans le message d’alerte.

Pour certaines zones délicates comme les sites à atmosphère explosives (ATEX) le MGEX réponds parfaitement aux besoins en termes de sécurité pour les travailleurs isolés.

Dès lors qu’il ressent une difficulté, il peut envoyer un signal d’alarme vers une structure spécifique ou une personne qualifiée pour répondre à ce type d’appels.

Il suffit que le lieu dans lequel il intervient soit équipé d’un bouton poussoir par exemple ou que le travailleur soit équipé d’un bracelet électronique pour ainsi signaler un incident.

Dans les divers dispositifs DATI possibles, il existe enfin des accessoires qui détectent automatiquement une chute ou une inactivité inhabituelle.

Découvrez nos solutions radios pour les employés isolés en espaces confinés

Fermer le menu