Qu’est-ce que la norme Atex ? ?

En milieu industriel, il existe toujours un risque d’explosion. Pour faire face et prévenir lesdits risques et renforcer la sécurité des travailleurs, l’Union européenne a mis en place une norme appelée Atex.

La norme atex permet de prévenir le risques d'explosion

Plusieurs critères peuvent amener à une possible explosion.

Cela est notamment le cas lorsqu’on est en présence d’éléments tels qu’un carburant, un combustible, un gaz ou des vapeurs (hydrocarbures, vernis, essence, alcool), une poudre ou des poussières (magnésium, aluminium, soufre, charbon, résines, etc.) ou lorsqu’on travaille près d’un point chaud ou d’une source d’inflammation.

Pour optimiser la sécurité des travailleurs en industrie qui évoluent dans ces zones à risque d’explosion, la norme Atex a été mise en place.

Atex est l’acronyme pour Atmosphère Explosive.

Si un environnement présente un risque d’explosion, on lui associe des mesures de sécurité, impliquant l’utilisation d’équipements spécifiques.

Pour bien maitriser les risques d’explosion, la réglementation Atex permet d’identifier les lieux à risque pour mettre en place des moyens adaptés.

La prévention sur les zones à risques

De nombreuses entreprises exercent une activité dans une zone à risque. Ces zones sont identifiées en fonction du type et la nature du combustible (solide, liquide, gazeux, ou poussiéreux).

Un autre critère à prendre en compte est l’environnement de travail, c’est-à-dire qu’il faut prendre en considération la température, la pression atmosphérique, les modalités de stockage, etc.

Ce zonage sert donc à identifier clairement les éléments spécifiques qui peuvent potentiellement provoquer une explosion.

Pour les environnements à prédominance gazeuse, la norme Atex se subdivise en 3 zones (zone 0, zone 1 et zone 2), allant de la plus dangereuse à la moins dangereuse.

En ce qui concerne les secteurs poussiéreux, 3 groupes de zonage sont clairement identifiés, à savoir :

  • La zone 20 : lieu où l’atmosphère explosive existe sous la forme de poussières combustibles présentes en permanence dans l’air durant de longues périodes.
  • La zone 21 : ici, le danger est occasionnel, car la présence de poussière n’est pas permanente en temps de fonctionnement normal.
  • La zone 22 : le danger est ici rare en cas de dysfonctionnement.

Mise en place de solutions pratiques dans le cadre de la norme Atex

twig protector atex
TWIG PROTECTOR ATEX : LE GSM PTI DE PROTECTION DES TRAVAILLEURS ISOLÉS EN ZONES ATEX
MGEX320.1-gant-téléphone-gsm-pti-dati-atex-121
LE TÉLÉPHONE GSM PTI DE RÉFÉRENCE POUR LES ZONES ATEX 1/21

Après avoir identifié clairement les zones à risques, il importe de déterminer les objets ou les éléments susceptibles de déclencher une explosion.

Ces éléments sont de nature diverse (électrique, électronique, hydraulique, thermique, électrostatique, chimique, etc.).

On met alors en place des solutions pratiques pour protéger les travailleurs comme des appareils de signalisation, du matériel de surveillance, des systèmes électriques spécifiques, des appareils de télécommunication adaptés (téléphones, talkie walkie, etc.).

Enfin, on n’oublie pas de former le personnel aux risques et aux bons usages dans les zones repérées à risque.

Fermer le menu